La Qoubba Almoravide fondée en 1064 à Marrakech (Maroc), constitue le dernier vestige des Almoravides. La Qoubba  était le centre d'ablution pour les croyants se rendant à la mosquée.Le complexe en activité pendant plusieurs siècles, était en outre l'une des premières fontaines de la ville de Marrakech et assurait donc l'approvisionnement en eau de la population et de leurs animaux.

Les trois fontaines et le centre d'ablution étaient alimentées en eau par le réseau de khettaras et disposait d'un important réservoir d'eau potable. Ce complexe fut en activité pendant de plusieurs siècle, comme en témoigne les niveaux successifs de la canalisation que l'on pourra remarquer sur le site.Le principal intérêt pour le visiteur néophyte réside toutefois dans la coupole elle-même. Construite à partir de pierre de Guéliz, de paille et de chaux, elle a traversée les siècles quasiment intacte. La Qoubba abrite une fontaine à ablutions et se caractérise par ses arches finement ciselées et son plafond.

Unique de l'art almoravide dans sa propre capitale, à savoir : Marrakech, la La Koubba Almoravide est une tour située dans le centre de la Médina, très proche du Musée de Marrakech et en face de la mosquée Ben Youssef. La Kobba Almoravide est un bâtiment enfoncé dans le sol. Elle vient tout juste d'être restaurée. Espace recouvert d'une coupole. La partie supérieure, dont l'enduit est strié de façon étrange. En s'approchant plus, on se rend compte que les bases de la construction se trouvent à quelques mètres au dessous du niveau de la ville actuelle. Ceci est dû à l'ancienneté de son architecture datant du XIIème siècle. L'édifice était à la base un bassin d'ablutions d'une très ancienne mosquée almoravide. Même si, de part sa façade extérieure, l'édifice ne parait pas très attrayant, le décor intérieur est extrêmement surprenant. Constituée d'un mélange de pierres et de briques les architectes se sont servis de la brique en saillie comme décor extérieur de la coupole. Le décor dégage une impression de grande légèreté due au mélange des différentes décorations : on y trouve des arcs brisés, ce sont les arcs en forme d'ogive, et des arcs outre-passés, ce sont ceux qui se rétrécissent sur le bas.

Savoir plus à propos Qoubba Almoravide


Il y a de la dignité en l 'air qui a plus de valeur que le patrimoine du monde entier dénué de sens humain et spirituel.
Soyons brave et donnons le bon exemple, essayons de revoir notre vision de la vie !
Ce palais datant de la fin du XIXe siècle, abrite le musée depuis 1997, lorsque la Fondation Omar Benjelloun a acheté avec la Medersa Ben Youssef et Almoravid Quobba, de les restaurer et de leur donner le rôle des musées.